Thaïlande #2 : Ecotourisme à Chiang Rai

10 Oct

P1010635-1

Comme je vous le disais dans l’article précédent (ici), nous sommes donc partis (Chéri et moi) un mois pour un road trip en Thaïlande fin 2011.

Moi j’avais un peu vie de vivre une aventure en mode « Rendez-vous en terre inconnue » (émission proposé sur France 2), comprendre en immersion avec les populations locales.

Sur Chiang Rai, situé à 100kms au nord-est de Chiang Mai, on avait lu qu’il y a pas mal de possibilité de faire des treks.  Mais bon, les sorties pour touristes où tu te retrouves en groupe de 40 personnes… très peu pour nous!

Heureusement on a trouvé une super adresse dans le Lonely Planet : The Mirror Foundation. Il s’agit d’une ONG thaïlandaise dont la vocation est de promouvoir et soutenir les minorités ethniques par l’écotourisme notamment.

C’est quoi l’éco-tourisme?
Tu vois le genre d’excursion qui réunit 40 touristes dans un bus et qui s’arrête de temps en temps, dans des commerces made in China où le chauffeur touche sa commission? Et bien ça c’est l’opposé de l’éco-tourisme.

Clairement le coût de l’éco-trek est plus élevé que les prix pratiqués par les tour-operator. Mais d’une part, le prix reste tout à fait abordable pour les occidentaux que nous sommes, et d’autre part, l’expérience authentique que nous avons eu le privilège de vivre valait tout l’or du monde!

Je vous le recommande donc chaudement (en Thaïlande ou ailleurs)!

DSC00374 DSC00433 DSC00441

Nous avons été accueilli par le village de Baan Yafu. L’éléctricité est principalement fournie grâce à de l’énergie solaire (investissement du gouvernement thaï). Les douches sont rudimentaire et l’eau n’est pas chauffée. Quant au toilettes…. je vous laisse imaginer comment ça marche… et ici pas de papiers !

Pas de frigo, pas de cuisinière non plus, mais des téléphones portables dans chaque foyer (assez paradoxal).DSC00442

Les maisons sont toutes construites en bambous et sur pilotis. J’ai crains, plus d’une fois, passer à travers, mais finalement non, c’est résistant le bambou!

Sous la maison vivent les animaux « domestiques ». Cochon, poules, chiens! Un joyeux bordel pendant la nuit comme vous pouvez imaginer.DSC00490 DSC00485DSC00498

Ici les familles vivent d’artisanat et de la culture du rizDSC00458 DSC00454DSC00529 Les tribus sont animistes, c’est à dire, qu’elles n’ont pas un dieu mais croient aux esprits qui peuvent agir de manière bénéfique ou maléfique. Il convient donc de leur vouer un culte.

Ce matin là, nous avons assister à une cérémonie shamanique après qu’une truie ait mis bas sous la maison d’une famille (celle-ci était censée mettre bas dans la foret et revenir ensuite avec ses petits quelques jours plus tard).

Nous avons compris que cela amène les mauvais esprits, qu’il faut alors chasser. Sur l’image du dessous, le shaman est en train de réciter des « prières », pendant que la famille est assise à l’endroit où la truie a mise bas et que les habitants du village, après avoir sacrifier la pauvre truie, sont en train de la préparer (couper, etc…, cuire…).

Des croyances bien éloignées des nôtres… qui n’en avons aucune! Un vrai choc des cultures auquel nous avons assisté dans le respect et sans jugement.DSC00540

Une fin de trek ponctuée d’une petite balade à dos d’éléphant que nous n’avions pas particulièrement souhaitée faire. Je ne me vanterai pas de l’avoir faite car je n’ai pas apprécié (en fait, c’est tout sauf confortable) ni la balade, ni ce que j’ai pu voir de la façon dont sont traités les éléphants.

DSC00587

Exception faite de cette balade dont nous sommes sortis cassés en deux, le trek a été un moment fort de notre voyage en Thaïlande. L’immersion a été totale, nous permettant d’ouvrir nos esprits un peu plus sur le monde qui nous entoure.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

4 Réponses to “Thaïlande #2 : Ecotourisme à Chiang Rai”

  1. Camille 10 octobre 2013 à 23:57 #

    Ça me rappelle notre eco-trek au nord du Laos… Pas si loin de chiang rai a vol d oiseau… Nous on a eu droit à un massage akha … Seb a cru perdre son dos ! :)) je me souviendrai toujours du réveil vers 5 heures, le soleil se lève à peine mais le village est déjà en pleine effervescence !
    Elles sont trop belles tes photos !
    Ça fait plaisir de lire votre périple 🙂

    Bises

    • Chez Laet 11 octobre 2013 à 00:09 #

      Ah vrai dire nous aussi on a eu droit au massage et moi j’ai cru mourir aussi tellement c’était fort et violent! Pas un truc pour occidentaux!

      Ravie que les photos te plaisent et merci pour la visite!
      Gros bisous

  2. Claudia etc 20 octobre 2013 à 12:26 #

    Je ne suis pas une aventurière et pourtant c’est en vivant en immersion qu’on apprend et qu’on découvre le plus! J’ai encore du chemin à faire!!!! 😉

Trackbacks/Pingbacks

  1. Thaïlande 3 : L’envers du décor | - 16 octobre 2013

    […] je vous le disais dans l’épisode précédent, ce voyage en Thaïlande je l’ai voulu profond, enrichissant et authentique. Pour le meilleur […]

Le blabla c'est par là!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s