On a cherché un nid douillet

3 Oct

Trouver notre futur « Home Sweet Home » est une de nos préoccupations centrales depuis quelques temps. A vrai dire, ça l’est devenu le jour où on a su qu’on partait.

On a épluché les sites de locations immobilières, découvert les différents types de logements, on a mis en place une veille pendant plusieurs semaines pour bien comprendre le marché de la location, déterminer une zone géographique et établit une liste de critères plus où moins négociable.

Le package « relocation » (déménagement) prévoyait la mise à disposition d’un consultant immobilier pour nous aider dans cette recherche, et moi je me voyais déjà arpenter les rues de Beaverton/Hillsboro avec un Steven Place (traduction de Stéphane Plaza – que je trouve aussi sympathique que charmant–  de l’émission « Recherche appartement à louer » sur M6).

Sauf que nous, on n’a pas Stéphane (ni même Steven), on a Curtis. Et il est probablement fort sympathique Curtis (je ne l’ai pas encore rencontré) mais il est vachement moins fun.
Curtis il ne nous donne pas des RDV au pied d’un immeuble, Curtis il ne se casse pas la gueule en sautant une petite barrière, il ne nous demande pas si « on n’est pas bien là?! », Curtis il ne casse pas la poignée en ouvrant la porte.
Non! Curtis il nous envoie juste des e-mails depuis Craig’slist (équivalent de Paruvendu).

photo 1

Qu’à cela ne tienne (je suis pas du genre à me noyer dans un verre d’eau), on a cherché un appart tous les deux. On s’est équipé d’une carte, d’un GPS, et on est parti arpenter les résidences. Ici pas d’immeuble individuel. Le logement en appart se fait en résidence communautaire. Un peu comme un village vacances mais sans la « dance du club » (enfin je crois, on nous a rien dit à ce sujet?!).

On a visité 8 appartements dans 6 résidences différentes sur 3 jours. Un vrai apparthon (marathon des appartements) ! Le problème c’est qu’au terme de cette incroyable performance, tous nous avaient beaucoup plus, présentant chacun une partie des critères défini, aucun ne les réunissant tous.

On a pensé continuer nos recherches. Mais la fatigue liée au jetlag et l’envie de déménager rapidement ne nous ont pas encouragé à le faire.

On a préféré s’attaquer à la partie la plus funky : faire un choix (et le bon si possible). Et c’était pas gagné quand tu sais que moi je fonctionne pas mal au feeling et que Chéri est plutôt, que dis-je, carrément du type cartésien. Je vous épargnerai ici les détails de nos réflexions et autres tergiversations. La nuit portant conseil, je me suis rangé à l’avis de la raison (alias Chéri).

BREF ON A CHERCHÉ UN APPART ET DÉPOSÉ UN DOSSIER DE CE MATIN !

Advertisements

2 Réponses to “On a cherché un nid douillet”

  1. Assya 4 octobre 2013 à 08:16 #

    J’aime lire des expressions à moi « Funcky »:). J’ai l’impression que tu portes un tout petit bout de moi en toi! Bon ben j’espère que cette histoire d’appart va se régler vite et bien!! Je sais ce que c’est que de vivre dans du provisoire avec tes affaires dans un garde meubles 🙂

    • Chez Laet 4 octobre 2013 à 16:15 #

      C’est vrai que c’est ton expression « funky » 🙂 et bien sur que tu es un peu avec moi ici!

Le blabla c'est par là!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s