La Part des Anges

17 Juil

Techniquement, la Part des anges est la partie du volume d’un alcool qui s’évapore pendant son vieillissement en fût. Mais c’est aussi le titre du nouveau film de Ken Loach, et c’est bien à ce concept que l’œuvre fait référence.

Synopsis

A Glasgow, Robbie, tout jeune père de famille, est constamment rattrapé par son passé de délinquant. Il croise la route de Rhino, Albert et la jeune Mo lorsque, comme eux, il échappe de justesse à la prison mais écope d’une peine de travaux d’intérêts généraux. Henri, l’éducateur qu’on leur a assigné, devient alors leur nouveau mentor en les initiant secrètement… à l’art du whisky ! De distilleries en séances de dégustation huppées, Robbie se découvre un réel talent de dégustateur, bientôt capable d’identifier les cuvées les plus exceptionnelles, les plus chères. Avec ses trois compères, Robbie va-t-il se contenter de transformer ce don en arnaque – une étape de plus dans sa vie de petits délits et de violence ? Ou en avenir nouveau, plein de promesses ? Seuls les anges le savent…


Mon Avis

Ken Loach, le maître incontesté en matière de « drame social » met en scène avec beaucoup de justesse et de réalisme une bande de jeunes délinquants écossais, qui semble avoir du mal à prendre la bonne décision dans leur vie. Pourtant, dès le début du film, on note un optimisme assumé et la volonté de montrer qu’il suffit parfois d’une deuxième (voire troisième ou quatrième) chance pour que le destin bascule et que la vie prenne la bonne direction. Certains appelleront cela de la naïveté, mais je préfère penser à de l’optimisme, parce qu’il est bon de croire en des choses positives!

Ce film est une belle réussite, sachant nous faire passer du rire aux larmes, sans jamais tomber dans l’apitoiement de ses protagonistes. Les acteurs sont d’une authenticité inégalable et me rappellent certaines personnes que j’avais rencontrés lorsque je vivais en Irlande. Ces quartiers, cette jeunesse désœuvrée, je les avais un peu côtoyés, et l’espace d’1h30, j’ai eu le sentiment d’être revenu, pour mon plus grand plaisir, 10ans en arrière!

Avec la Part des Anges, Ken Loach signe sa 17ème nomination au Festival de Cannes et recevra d’ailleurs le Prix du Jury.

A consommer, sans modération!

Advertisements

4 Réponses to “La Part des Anges”

  1. My Little Discoveries 17 juillet 2012 à 19:02 #

    Ce film m’a déçue mais je suis contente de voir que tu as aimé! ;o)

    • Chez Laet 17 juillet 2012 à 19:04 #

      Ah mince ! Qu’est ce que tu n’as pas aimé… Ou qu’est ce qui t’a déçue?

      • Chez Laet 17 juillet 2012 à 22:39 #

        Alors effectivement l’accent est très dur. Heureusement pour moi il y avait des sous titres parce que je crois que je n’aurai pas non plus compris les blagues qui donnent quand même une certaine dimensions aux personnages!
        Après je dois admettre que je suis bon public, et si un film me fait plusieurs fois, c’est généralement gagné pour lui 🙂
        Je suis contente d’avoir lu et partagé mon avis avec toi !!

Le blabla c'est par là!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s