Mon psy m’a dit #2 : Idées Reçues

27 Oct

Je vous avais annoncé  il y a 15 jours la naissance d’une nouvelle rubrique : côté psycho. Si vous l’avez raté, ca se passe (ici)
On entend tout (et parfois n’importe quoi) sur le sujet de la thérapie.  Cette semaine, je vous propose donc de découvrir les réponses d’un professionnel aux idées reçues les plus fréquemment énoncées.

Idée reçue n°1 : Les psys ne parlent jamais ils restent silencieux

Ce cliché du psy qui ne fait que vous écouter et marmonne « hmm-hmm » de temps à autre ne sort pas de nulle part, en effet. Beaucoup de praticiens, en particulier les psychanalystes Lacaniens et plus rarement, certains Freudiens restent silencieux.
C’est généralement bien moins souvent le cas des psychologues et psychothérapeutes, qui sont plus interventionnistes même si des exceptions existent toujours.
Bien sûr, les silences aussi ont leur rôle à jouer et il serait bien dommage voire même dommageable pour la thérapie de ne pas laisser leur place à certains silences fort constructifs.

***

Idée reçue n°2 : La thérapie va me transformer

La thérapie ne fait pas de vous quelqu’un d’autre. Bien au contraire. Un accompagnement réussi, c’est une plus grande liberté pour exprimer et pour vivre pleinement celui ou celle que vous êtes déjà, mais qui pour le moment, se sent enchaîné, entravé, gêné par quelque chose. Chez certaines personnes, à l’issue de leur thérapie, l’entourage peut avoir l’impression de constater une grande « transformation », mais le mot est inexact. Le plus souvent, c’est d’une libération dont il s’agit. On ne devient pas chat s’il l’on est labrador. Seulement, on peut un beau jour réaliser qu’on portait une muselière pendant des années et qu’elle était devenue si « habituelle », si normale, qu’on en avait oublié sa présence.

***

Idée reçue n°3 : Si je travaille sur moi, on finira par se séparer avec mon/ma conjoint(e)

Vous aurez surtout beaucoup plus de clés et de ressources pour comprendre ce qu’il se passe en vous et dans votre couple. Le seul moyen pour que votre histoire se solde par une séparation, c’est si vous constatez par vous même que vous vivez avec une personne qui ne vous correspond pas.

Beaucoup de conjoints sont ravis de constater que depuis le travail thérapeutique,  leur femme ne se met quasiment plus en colère mais exprime calmement son désaccord sans jamais tomber dans le jugement. Beaucoup sont soulagées de constater que la jalousie maladive de leur mari n’est plus qu’un souvenir dans leur histoire.

Il suffit souvent de communiquer avec l’autre, et quelquefois, vous pourrez même constater que l’envie naît chez lui/elle d’aller à son tour prendre soin de soi : (thérapie ou développement personnel)  parce que « moi aussi, après tout, je veux me sentir plus épanoui ».

***

Idée reçue n°4 : On fini plus névrosé qu’avant

quelquefois, le fait de prendre conscience de certaines choses ne suffit pas à faire « disparaître » le symptôme, mais permet tout au moins de mieux vivre avec. Une chose certaine : on ne devient pas « plus névrosé qu’avant ». Il peut y avoir une phase en thérapie où l’on passe d’un flou à un flou encore plus grand, mais ce n’est que très passager et c’est justement le fait d’être allé jusqu’au maximum de ce flou qui permet par la suite au brouillard de se dissiper pour laisser place à une plus grande clarté des émotions et des idées.

***

Idée reçue n°5 : Si je vais voir un psy, c’est que je suis incapable de m’en sortir seul(e)

C’est même tout le contraire ! Le thérapeute est là pour vous rappeler que le trousseau de clés, c’est VOUS qui l’avez, pas lui. Il sera là pour que vous réalisiez à quel point vous avez toutes les ressources nécessaires pour vous en sortir seul(e). Personne ne fera le travail à votre place. Le thérapeute ne va pas vous infantiliser, vous plaindre, vous dire quoi faire, et quoi dire, et comment réagir, etc… Si vous allez voir un psy, c’est que vous avez justement envie de vous en sortir seul(e), grâce à vos propres solutions, et que votre courage vous pousse à vous prendre en main pour avancer.

***

Idée reçue n°6 : Le Psy va me trouver des problèmes là où je n’en avais pas

Bien heureusement non ! Le thérapeute ne va pas vous scanner et vous sortir une liste de tout se qui cloche en vous ! C’est vous qui choisirez d’aborder les points qui aujourd’hui, vous entravent.
Quelquefois, le patient arrive en séance avec plusieurs problèmes qui semblent sans liens les uns avec les autres, alors qu’ils viennent de la même source, du même blocage.

***

Merci J. pour ton autorisation à utiliser ton texte

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

12 Réponses to “Mon psy m’a dit #2 : Idées Reçues”

  1. audreyriviera 27 octobre 2011 à 10:00 #

    J’ai suivi une psychothérapie juste après ma séparation pendant plusieurs années. J’ai appris à me connaitre, à comprendre beaucoup de choses sur moi-même et les autres, à dire NON, etc….j’ai extériorisé tout ce que je gardais en moi. Je pense que tout le monde en a besoin un jour.

    • Chez Laet 28 octobre 2011 à 11:14 #

      Je suis tout à fait d’accord avec toi sur le fait que beaucoup de gens (pour ne pas dire tout le monde) en aurait besoin un jour…
      Apprendre à se connaitre, c’est effectivement ce qu’on apprend lors d’une thérapie et c’est tellement épanouissant. C’est pour cela qu’il me semble important d’en parler ouvertement… Quand on se sent si bien, on ne peut souhaiter autre chose pour nos proches!
      Merci pour ton témoignage, c’est un sujet pas facile et je suis ravie que d’autres blogueuses me rejoignent et « osent » témoigner de leur expérience!

  2. Jessica 27 octobre 2011 à 10:40 #

    Avec plaisir… Contente de constater que ce texte a pu résonner en toi.
    🙂

    • Chez Laet 28 octobre 2011 à 11:15 #

      Et pas qu’en moi à en croire les commentaires de cet article 🙂

  3. Lily 27 octobre 2011 à 11:45 #

    C’est fou ce que c’est vrai cette histoire de « transformation » vu de l’extérieur, alors que ce n’est qu’une libération.
    Depuis que je vois ma psy (2 ans) mon père me dit toutes les 2 secondes que ça me fait grandir, que ça m’a assagit. Mais franchement ça se saurait si à un 24 ans il y a une poussée de croissance ! 😉

    • Chez Laet 28 octobre 2011 à 11:25 #

      Merci Lily pour ton témoignage. Moi aussi j’ai ressenti ça, le fait de m’assagir. Par contre, les changements liés à cette libération n’ont pas toujours été bien reçus par mon entourage, mais en même temps, ça m’a permis de faire un tri et c’était pas plus mal.
      Et en ce qui concerne la poussée de croissance, effectivement je crois que ça tiendrait du miracle 🙂

  4. blogdemissbavarde 27 octobre 2011 à 12:09 #

    Très bon article instructif ^^

    • Chez Laet 28 octobre 2011 à 11:10 #

      Merci Miss Bavarde. Contente que ça puisse apporter ne serait-ce qu’un petit quelque chose!

  5. Elosyia 28 octobre 2011 à 13:06 #

    Bravo pour cette article et pour ta rubrique qui montre que consulter un thérapeute est une démarche positive et constructive (j’en sais quelque chose :-)).

    • Chez Laet 30 octobre 2011 à 10:25 #

      Merci pour ta visite et ton commentaire.
      Je trouve effectivement que c’est une démarche positive et libératrice.
      Je suis contente des témoignages que je reçois de mes lectrices, on se sent moins seule!

  6. nana 2 novembre 2011 à 20:23 #

    très intéréssant!

Le blabla c'est par là!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s